5 erreurs à éviter lors de son premier voyage à vélo

voyage à vélo

Publié le : 26 novembre 20215 mins de lecture

Un voyage à vélo ne s’improvise pas. Vous pouvez poser la question à des cyclistes confirmés. Ils vous affirmeront tous qu’à leurs débuts, ils ont commis certaines erreurs. Une bonne préparation s’impose en tenant compte de la destination et des terrains que vous serez amené à parcourir. Dans cet article, vous avons rassemblé pour vous 5 erreurs majeures et vous montrer comment les éviter.

Erreur n°1 : Ne pas planifier le voyage

Que vous ayez un vélo à assistance électrique ou une bicyclette sans moteur, la planification du voyage est essentielle. Cependant, certaines cyclites ne prévoient que les kilomètres à parcourir et les endroits où ils vont s’arrêter. Cette méthode présente quelques faiblesses. Tout d’abord, S’il s’agit de votre premier voyage, vous n’avez surement pas le recul nécessaire pour évaluer la distance avec précision. Par conséquent, vous aurez un itinéraire approximatif qui sera obligatoirement revu au cours de votre voyage. Votre programme initial risque d’être entièrement bouleversé. Par ailleurs, un itinéraire calculé en kilomètres comporte des risques de surestimation de la distance. Votre aventure à vélo électrique se transformera alors en épreuve de force ! Gardez toujours en tête que si vous ne connaissez pas les endroits que vous allez parcourir, vous ne passez à côté de certains événements qui peuvent vous ralentir comme le vent en face ou une montée sur un terrain penché.

Nous vous recommandons : Randonnée pédestre : comment trouver son rythme ?

Erreur n°2 : Trop de planification

A l’inverse, un voyage trop planifié a peu de sens. Plutôt de calculer vos trajets en kilomètres, pensez en termes d’heures. Ce calcul doit aussi tenir compte des motivations de votre voyage. Si vous vous êtes lancé un pari sportif, vous aurez à placer plus d’efforts dans le pédalage et à essayer de redoubler la vitesse de vos déplacements. Si vous partez pour vous détendre et découvrir de nouveaux paysages naturels, votre planning doit osciller entre des heures de pédalage et des heures de promenade ou de repos. Votre voyage durera plus longtemps mais vous aurez atteint les objectifs prédéfinis. Rappelons que les moments de relaxation sont importants pour les cyclistes professionnels et amateurs. Si vous manquez de sommeil, vous serez moins performant et risquez de vous retrouver dans des situations compliquées parfois dangereuses.

Erreur n°3 : Ignorer les bases de l’entretien et du dépannage

Si vous vous apprêtez à parcourir des kilomètres à vélo, les incidents ne sont pas rares. Votre deux roues risque de manifester des dysfonctionnements pourtant compromettre votre sécurité. Force est de constater qu’il est difficile de trouver de l’aide lorsqu’on voyage dans la nature. Les problèmes ont aussi tendance à surgir dans les situations les plus délicates comme lorsque vous êtes en plein milieu d’une forêt ou un dimanche lorsque les magasins sont fermés. Avant de prendre la route, assurez-vous que vous serez en mesure de retrousser vos manches et de prendre le problème de front si nécessaire. Pensez alors à placer, dans votre porte bagages, les outils qui vous aideront à réparer votre vélo s’il tombe en panne. Prévoyez également des pièces de rechange. N’hésitez pas à mettre la main à la pâte pendant les crevaisons de pneus, la rupture de la chaîne, le remplacement des freins, etc.

Erreur n°4 : Ne pas anticiper le mal de fesses

Véritable cauchemar pour les cyclistes, le mal de fesses est un problème à ne pas ignorer. Si vous êtes pris d’une douleur croissante à votre postérieur, votre premier voyage risque de mal tourner. Pour contourner ce problème, vous devez bien choisir la forme et la qualité de la selle en tenant compte de votre morphologie. Examinez également sa position sur le deux-roues et votre position tout autant par rapport à la hauteur du guidon. En fin, entrainez-vous suffisamment avant de prendre la route. Partir pour un long voyage alors que vous n’êtes habitué qu’à pédaler pendant quelques minutes est fortement déconseillé.

Erreur n°5 : Trop de bagages

Ennemi numéro 1 du cycliste, le poids doit être maitrisé pour ne pas devenir une contrainte. Les voyageurs novices sont tentés d’emporter beaucoup de vêtements et de nourritures avec eux pensant ainsi qu’ils sont en train de se montrer prévoyant. Grosse erreur ! Voyager léger est une règle qui prend encore plus d’importance lors d’un déplacement à vélo. Nous vous conseillons alors de vous limiter au minimum. Gardez suffisamment de place dans le porte bagages pour mettre des accessoires de moto plutôt que de la nourriture que vous n’aurez aucun mal à trouver sur votre chemin. Nous vous laissons imaginer ce que gravir une montagne à vélo avec des kilos de fruits sur le dos peut signifier.

Plan du site