5 précautions à prendre avant de faire construire sa maison

construire sa maison

Publié le : 21 octobre 20216 mins de lecture

Vous avez déjà les plans en tête pour votre future maison ? Faire construire son propre logement est un événement marquant dans une vie. Afin que tout se passe pour le mieux, mettez toutes les chances de votre côté pour ce chantier. Des éléments sont à ne pas négliger si vous souhaitez que ce rêve ne tourne pas au cauchemar. Suivez alors ces cinq précautions et prenez les rênes de votre projet.

1. S’entourer des bons artisans

Votre maison sera réussie si vous savez vous entourer d’artisans compétents et qui répondent à vos attentes. Une fois la décision prise de faire construire votre logement, l’heure est à la recherche des professionnels qui vont s’atteler à cette tâche. Le fameux bouche à oreille fait partie des méthodes qui fonctionnent pour trouver le bon artisan. Vous ne connaissez personne dans votre entourage qui a fait bâtir sa maison ? Il faut alors choisir un constructeur de maison qui rassure ses futurs clients. Une entreprise sérieuse propose généralement de conclure un contrat CCMI (un contrat de construction de maisons individuelles). Ce document offre de nombreuses garanties qui protègent le maître d’ouvrage d’une livraison en retard ou de finitions mal exécutées par exemple. En sollicitant les différentes entreprises qui vous intéressent pour leur demander un devis, pensez à ce contrat.

Nous vous recommandons : Maisons écologiques : opter pour une habitation à ossature en bois en Haute Savoie

2. Faire construire sa maison sur le terrain idéal

Nul besoin de se précipiter lorsque l’on fait construire une maison, au contraire. Certes, l’enjeu est de taille et il faut prendre son mal en patience avant de voir enfin émerger son habitation. Pour autant, il est conseillé de comparer les terrains que l’on visite avant de demander un permis de construire. L’environnement paraît idéal au premier coup d’œil, mais est-il vraiment adapté à votre mode de vie ? Il y a-t-il des commerces de proximité, une école, un médecin ? Revenez voir le terrain à différents moments de la journée, renseignez-vous auprès de la mairie pour tout connaître du voisinage. Il s’agit de savoir si votre future maison pourrait être exposée à du bruit par exemple. Renseignez-vous également sur le type de sol qui accueillerait les fondations. Enfin, le terrain permet-il de procéder à tous les raccordements nécessaires (eau, électricité, assainissement…) ?

3. Éviter les zones inondables

Avec le réchauffement climatique, les phénomènes de catastrophes naturelles se produisent de plus en plus. En France, les inondations sont en première ligne. Si vous comptez faire construire votre maison individuelle, il est impératif de ne pas négliger ce point pour éviter les mauvaises surprises. Un terrain vous plaît ? Prenez le réflexe de consulter la mairie de votre commune ou de vous rendre sur le site institutionnel qui indique les risques naturels et technologiques qui peuvent concerner chaque ville du pays. Une maison de plain pied ne sera donc pas compatible avec une zone qui subit régulièrement des inondations par débordement de cours d’eau. Il vous faudra donc changer d’emplacement. En quelques clics, vous avez accès à une base de données complète. Par ailleurs, les collectivités exposées à ce risque sont censées proposer à leurs habitants des solutions préventives et juridiques pour gérer les aléas.

4. Souscrire une assurance dommages ouvrage

L’assurance dommages ouvrage est à souscrire auprès de votre assureur. Elle vous permet de vous protéger financièrement de nombreux préjudices qui apparaissent au cours ou à la suite d’un chantier. Personne n’est à l’abri d’un problème, il est donc essentiel d’être pris en charge rapidement. Pourtant, certains propriétaires omettent de prendre cette assurance, alors qu’elle est obligatoire. Le code des assurances prévoit que chaque particulier y souscrive avant la lancée des travaux. Grâce à cette assurance, les arnaques sont parfois déjouées. Les entreprises sont sommées de livrer en temps et en heure le chantier. En cas de préjudice avéré, une indemnisation est mise en place et permet au particulier de bénéficier d’un remboursement sans attendre une décision de justice. Comparez les tarifs fixés par les assureurs pour trouver la meilleure couverture possible.

5. Prendre ses précautions grâce à une enveloppe de sécurité

Quid de votre budget immobilier ? Après avoir trouvé le terrain parfait pour votre future maison, vous avez sûrement sorti votre calculette pour procéder à des estimations. Plusieurs éléments sont à prendre en compte : il y a le prix du terrain en tant que tel plus le financement de la construction. Concernant le deuxième point, vous pouvez en parler avec l’architecte qui s’occupe notamment du plan de la maison et des matériaux qui seront utilisés. Vous devriez avoir une fourchette de prix assez fiable. Néanmoins, ne vous reposez pas dessus. Prévoyez un cachet supplémentaire, qui vous servira en cas d’imprévu. À n’importe quel moment du chantier, une dépense peut survenir. Tenez-vous donc prêt et pensez également aux dépenses annexes. D’autres charges se rajoutent à la construction comme la taxe d’aménagement ou les droits de mutation.

Plan du site