Définition et applications de la sauvegarde incrémentielle et différentielle

sauvegarde incrémentielle et différentielle

Dans un traitement de données informatique, la sauvegarde est un élément capital surtout au sein d’une entrepris. Il existe plusieurs types de sauvegarde à choisir selon vos besoins, mais les plus intelligentes sont celles proposées par les logiciels de sauvegarde: les sauvegardes incrémentielles et différentielles. Voici des détails concernant ces deux méthodes pour vous aider à mieux les comprendre.

Généralités sur les deux types de sauvegarde

Ces deux méthodes de sauvegarde intelligentes permettent de modifier spécialement les fichiers modifiés, chacune d’elles possède leurs principes spécifiques. D’un côté, la sauvegarde incrémentielle dite encore incrémentale est un logiciel dédié à une sauvegarde complète en tenant compte de la session précédente d’un backup incrémentielle et en éliminant les fichiers sources, ce processus suit cette suite logique du jour au lendemain. La sauvegarde incrémentielle prend peu d’espace mais son traitement est assez long. D’un autre côté, la sauvegarde différentielle est un système de stockage basé sur un cumul de sauvegardes : c’est-à-dire les sauvegardes précédentes et les sauvegardes du jour. Il est possible de récupérer l’ensemble de vos sauvegardes, il suffit de les restaurer. Le processus est court mais nécessite un peu plus d’espace. La différence entre ses deux types de sauvegardes se trouve donc au niveau du nombre d’informations numérique enregistrées.

Les avantages et inconvénients de ces sauvegardes

Ces deux méthodes à la fois permettent d’enregistrer uniquement les fichiers modifiés, mais chacune connait ses propres avantages et inconvénients. En premier lieu, en matière de restauration, la sauvegarde différentielle connaît plus d’avantages, c’est plus simple de récupérer l’intégralité des données par l’intermédiaire de l’une ou l’autre ; tandis que l’incrémentielle c’est plus compliquée car il faut restaurer l’ensemble des versions pour pouvoir restaurer. Au niveau temps, le processus de sauvegarde différentielle est plus long compte tenue du volume de données à traiter à répétition, pourtant la sauvegarde incrémentielle est plus courte et plus rapide car il y a moins de données à sauvegarder. Côté pratique, de temps en temps, il se peut que l’on ait besoin d’une sauvegarde intermédiaire : entre la version initiale et la version finale c’est-à-dire à un instant précis. Dans ce cas, la méthode différentielle ne vous offre pas cette possibilité, quant à la méthode incrémentielle vous avez la possibilité de repartir sur une période précise car il y a eu une sauvegarde continue des versions, cette aptitude se fait appeler rémanence.

Leurs champs d’application

Ces deux méthodes de sauvegarde : incrémentielle et différentielle s’utilisent le plus souvent dans le monde professionnel. Il existe beaucoup de logiciels de sauvegarde et les plus connus sont : Acronis, Backup et Symantec Backup Exec. La sauvegarde incrémentielle, elle, peut s’associer à plusieurs programmes tels que Duplicati, ce programme peut se faire en local ou en ligne c’est-à-dire sur un cloud. Sachez qu’il est très important d’effectuer une sauvegarde sur cloud afin de prévenir le vol de votre PC ou bien les affectations des virus, en plus d’être gratuit, ce programme est aussi facilement accessible car on peut le trouver sur diverses d’applications comme Linux, Windows et Mac OSX.

Publié le
Catégorisé comme Divers

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *