Les prothèses dentaires de A à Z : de la pose au remboursement

Publié le : 12 juin 20236 mins de lecture

Les dents sont des organes qui font partie intégrante de l’aspect physique de l’homme. Cependant, dans bien des situations, vous pouvez être victime de la perte de vos dents. Que ce soit à cause d’une maladie, d’un accident ou d’un mauvais entretien bucco-dentaire. Dans ces situations, avoir recours aux prothèses dentaires est la seule solution envisagée. Dans cet article, découvrez tout sur ces appareils dentaires et comment se passe leur remboursement.

Les appareils dentaires : de quoi s’agit-il ?

Les prothèses dentaires ou appareils dentaires sont des dispositifs conçus spécialement pour remplacer les dents manquantes ou très abîmées. Se faire poser un appareil dentaire est essentiel pour assurer l’équilibre au niveau de la mâchoire et par conséquent dans l’ensemble du corps. Il existe deux grandes catégories d’appareils dentaires. On a les appareils dentaires fixes et les appareils dentaires amovibles.

Les appareils dentaires fixes

Cette première catégorie d’appareils pour les dents se subdivise en plusieurs types. Ainsi, parmi les appareils dentaires fixes, on a la couronne, le bridge, l’onlay, et la facette.

  • La couronne est utilisée pour remplacer les dents cassées ou abîmées, mais qui ont une racine assez solide pour être utilisé comme support.
  • Le bridge remplace une ou plusieurs dents. En effet, il s’agit d’un mélange de couronnes et de dents artificielles conçu en bloc. Deux couronnes au moins sont fixées sur des dents abîmées pour maintenir l’ensemble du dispositif.
  • L’onlay en ce qui le concerne est un type d’appareil dentaire fixe qui est utilisé pour reconstituer la partie abîmée d’une dent.
  • La facette dentaire, elle, est utilisée pour rétablir l’esthétique des dents pour redonner un sourire éclatant.

Parmi les appareils dentaires fixes, on peut aussi citer l’implant qui est une solution durable, mais très onéreuse. Souscrire à une mutuelle dentaire est généralement la meilleure solution dans ce cas pour réduire les frais dentaires ou pour obtenir un remboursement de vos dépenses.

Les appareils dentaires amovibles

Représentant la deuxième catégorie des appareils dentaires, ils sont subdivisés en deux types. On a l’appareil dentaire partiel amovible et l’appareil dentaire total amovible. L’appareil partiel amovible est ancré aux dents naturelles restées. C’est donc utilisé pour remplacer plusieurs dents perdues à l’issue d’un accident par exemple. L’appareil total amovible ou le dentier en ce qui le concerne est un dispositif qui remplace la totalité des dents.

Nous vous recommandons : Implants dentaires : profiter d'un guide en ligne

Comment se pose un appareil dentaire fixe ou amovible ?

La pose d’un appareil dentaire fixe permet de remplacer une ou plusieurs dents perdues ou encore sert à corriger un défaut. Pour commencer son travail, le dentiste réalise une empreinte dentaire et fait des examens radiologiques à la mâchoire. Ceci lui permet de connaître avec précision le dispositif à concevoir. Si la solution adaptée au patient est la pose de la couronne ou la réalisation d’un implant, le procédé se fera sous anesthésie locale.

Concernant la pose d’un appareil dentaire amovible, les possibilités sont de deux types. Si le dispositif doit être posé sur une dentition existante, alors le dentier partiel amovible sera utilisé. Il sera accroché aux autres dents pour être maintenu. Dans le cas où aucune dent n’est apparente, le dentiste prend l’empreinte dentaire et constitue le dentier. Ce dernier est posé facilement sans aucune intervention anesthésique. Le dentiste donne cependant quelques recommandations concernant l’utilisation et le nettoyage du dentier.

Nous vous recommandons : Comment prendre un rendez-vous en ligne chez un psychiatre ?

Pose d’un appareil dentaire : quel remboursement pour vous ?

Lorsque vous consultez un dentiste pour un soin particulier, les frais dentaires sont pris en charge par l’assurance maladie si vous y avez souscrit. En effet, la Sécurité sociale fixe une base de remboursement qui est généralement très faible, comparé aux tarifs réels des appareils et traitements dentaires. Sur ces bases fixées par la Sécurité sociale, vous recevez alors un remboursement de 70 %, ce qui représente généralement une infime partie de la somme réelle à payer.

Dans ces conditions, la mutuelle santé dentaire prend le relais de la Sécurité sociale en diminuant davantage la facture des dispositifs dentaires. Ainsi, lorsque vous êtes une personne qui multiplie les soins dentaires onéreux, il vous revient de souscrire à une mutuelle santé dentaire. Cette solution vous permet de réduire les coûts élevés des appareils dentaires qui peuvent varier de 1500 € à 2000 € respectivement pour une couronne et un dentier. Pour en savoir plus sur les mutuelles dentaires, renseignez-vous auprès de spécialistes comme Malakoff Humanis.

En somme, les appareils dentaires sont des dispositifs utilisés pour remplacer des dents perdues ou pour soigner des dents abîmées. Les soins dentaires chez le dentiste sont généralement très coûteux, mais sont remboursés entièrement ou partiellement grâce à certains dispositifs. Il s’agit de l’assurance maladie et de la mutuelle santé dentaire. La mutuelle dentaire vient de façon générale couvrir les frais de soins dentaires non remboursés par la Sécurité sociale. Elle représente ainsi une solution mise en place pour favoriser l’accès aux soins dentaires et pour garantir la santé des dents à tous.

Plan du site